Paul Cézanne
Lycée général et technologique
19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence
 

PROGRAMMES

Les enseignements optionnels et de spécialité sont encadrés par des programmes

Programme de l’enseignement optionnel danse en 2nde

3 heures par semaine

Cet enseignement vise à développer une culture vivante et ambitieuse, accessible à tous les élèves qui, à leur entrée en seconde, se caractérisent par une grande diversité de représentations et d’expériences personnelles de la danse et doivent s’adapter au nouveau contexte du lycée.

La démarche de création s’inscrit au cœur de cet enseignement qui articule de manière indissociable les dimensions pratique et théorique. Éprouver physiquement et analyser conjointement des langages et des processus de création chorégraphiques variés favorise la mobilisation des compétences de communication et développe la créativité et l’esprit critique.

L’enseignement optionnel vise trois finalités principales :
 vivre et explorer des pratiques plurielles en danse et les étapes du processus de création artistique ;
 développer des connaissances sur le spectacle vivant : les œuvres, les métiers et les lieux ;
 développer une pensée réflexive sur ses prestations et sur les pratiques chorégraphiques.

Un thème d’étude : la danse, une approche plurielle

Il s’agit d’amener l’élève à questionner la danse à travers ses différents styles et pratiques, ses origines, ses approches techniques et esthétiques plurielles. Différentes notions et problématiques peuvent venir en support de cette réflexion en fonction des œuvres, des pratiques et des démarches étudiées.
Ce thème d’étude peut être traité à travers un ou plusieurs axes de questionnement : la danse ou les danses, la danse comme acte poétique et politique, les représentations du corps à travers le monde, la danse comme prisme de lecture des sociétés d’hier et d’aujourd’hui, la danse et ses transformations dans le temps, la danse et ses interactions avec les autres arts, la danse et ses interactions avec d’autres disciplines (philosophie, esthétique, anthropologie, sociologie, histoire, mathématiques, nouvelles technologies etc.).

À l’issue de l’année de seconde, l’élève peut faire le choix de consolider ses compétences en prolongeant sa formation artistique dans le cadre de l’enseignement optionnel danse sur les deux années du cycle terminal ou bien de les élargir et de les approfondir au sein de l’enseignement de spécialité.

Programme de l’enseignement de spécialité danse en 1ère

4 heures par semaine

Cet enseignement repose sur la rencontre avec les œuvres, les artistes, en partenariat avec les structures culturelles. L’élève porte un regard éclairé et critique sur la variété des pratiques de danse et comprend les enjeux sociétaux et artistiques du corps en mouvement. Il donne du sens à l’étude d’une œuvre du passé par sa mise en tension avec les questions artistiques actuelles, et inversement.
L’enseignement de danse articule de manière indissociable les approches pratiques et la théorie.

L’enseignement de spécialité vise trois finalités principales :
 aborder l’art de la danse par une approche à la fois sensible et scientifique qui prend en compte la diversité de ses esthétiques et de ses pratiques ;
 acquérir des outils et des méthodes permettant de porter un regard éclairé sur la danse et de nourrir une pensée critique ;
 construire son projet d’orientation en construisant, par les expériences vécues en danse, un itinéraire de formation singulier.

Deux thèmes d’étude se déploient à travers plusieurs axes de questionnement qui orientent le choix des professeurs et permettent d’articuler les compétences visées et les attendus de fin de lycée.

 Le corps en danse

Il s’agit d’amener l’élève à questionner les usages et les mises en jeu du corps en danse.
Ce questionnement peut se faire à travers un ou plusieurs axes : le corps interprète, le corps improvisateur, le corps virtuose, le corps spectateur, le corps matière, le corps conscient, etc.
Il convient aussi de l’amener à s’interroger sur son propre corps, ses émotions et ses sensations, ses envies, ses capacités.

Programme limitatif : la démarche artistique d’Odile Duboc, chorégraphe Française en danse contemporaine

 La danse, entre continuités et ruptures

L’élève questionne les évolutions de la danse et le sens de ces évolutions. Ce questionnement peut se faire à travers un ou plusieurs axes : danse et patrimoine (mémoire, tradition, répertoire...), danse et espace scénique, danse et procédés de composition, etc. Il identifie des points de rupture et de filiation dans l’histoire, y compris contemporaine, des œuvres et des artistes.

Programme limitatif :
- « le lac des cygnes » de Marius Petipa et Lev Ivanov, danse classique
- le courant artistique du hip hop

Le choix de l’enseignement de spécialité danse constitue une ouverture vers un itinéraire de formation possible. Leur projet d’orientation se construit progressivement. Ils pourront confirmer leur choix d’orientation et leur projet personnel en affinant le regard sensible, éclairé et critique qu’ils portent sur la danse et sur leur danse.
En choisissant l’enseignement de spécialité de danse, l’élève confirme son intérêt pour un approfondissement de sa formation artistique. L’année de première est à cet égard décisive pour l’élève : il pourra renforcer ce choix en poursuivant l’enseignement de spécialité de danse en terminale.

Programme de l’enseignement de spécialité danse en terminale

6 heures par semaine

Cet enseignement repose sur la rencontre avec les œuvres, les artistes, en partenariat avec les structures culturelles. L’élève porte un regard éclairé et critique sur la variété des pratiques de danse et comprend les enjeux sociétaux et artistiques du corps en mouvement. Il donne du sens à l’étude d’une œuvre du passé par sa mise en tension avec les questions artistiques actuelles, et inversement.
L’enseignement de danse articule de manière indissociable les approches pratiques et la théorie.

L’enseignement de spécialité vise trois finalités principales :
 aborder la danse par une approche à la fois sensible et scientifique qui prend en compte la diversité de ses esthétiques et de ses pratiques ;
 acquérir des outils et des méthodes permettant de porter un regard éclairé sur la danse et de développer une pensée critique ;
 élaborer son projet d’orientation en construisant, par les expériences vécues en danse, un itinéraire de formation singulier.

Un thème d’étude : La danse, une interrogation portée sur le monde

Le thème d’étude se déploie à travers plusieurs axes de questionnement
Il s’agit d’amener l’élève à questionner la danse en tant qu’art. L’élève analyse des points de vue, des partis pris, des radicalités esthétiques ou politiques véhiculés par les œuvres et les artistes. L’art, comme espace de liberté d’expression, et la création, comme espace de transgression, portent des interrogations sur le monde. L’élève est amené à en saisir les sens et les enjeux. Il construit un point de vue critique pour apprécier l’importance et les limites potentielles d’une démarche artistique.

Programme limitatif :
- Les relectures contemporaines du Lac des cygnes
- La danse post moderne américaine
- la démarche artistique de Maguy Marin

Ces acquis seront de précieux atouts pour sa réussite aux épreuves du baccalauréat, notamment à l’épreuve orale terminale, et pour sa projection vers un parcours post-baccalauréat ambitieux :
- soit un projet de poursuite d’études vers les métiers de la danse et du spectacle vivant,
- soit un projet professionnel qui, bien qu’il n’implique pas la danse, valorise les compétences acquises en danse

Lycée général et technologique Paul Cézanne – 19 Avenue J. et M. Fontenaille BP 10 005 - 13181 19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence – Responsable de publication : Jean-François Reynaud
Dernière mise à jour : jeudi 15 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille