Paul Cézanne
Lycée général et technologique
19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence
 

PROGRAMME de sociologie Tle ES

mardi 10 mars 2015, par Lorne Karine

ThèmeNotionsIndications complémentaires
Thème 1 : Classes, stratification et mobilité sociale
1.1 Comment analyser la structure sociale ? Inégalités économiques, inégalités sociales, classes sociales, groupes de statut,
catégories socioprofessionnelles
On mettra en évidence le caractère multiforme des inégalités économiques et sociales ainsi que leur aspect parfois cumulatif. On procédera à des comparaisons aux
niveaux européen et international en utilisant les principaux indicateurs et outils statistiques appropriés.
On présentera les théories des classes et de la stratification sociale dans la tradition sociologique (Marx, Weber)
ainsi que leurs prolongements contemporains et on s’interrogera sur leur pertinence pour rendre compte de la dynamique de la structuration sociale. On mettra en évidence la multiplicité des critères de différenciation sociale dans les sociétés post-industrielles (statut professionnel, âge, sexe, style de vie).
1.2 Comment rendre compte de la mobilité sociale ? Mobilité intergénérationnelle/intragénérationnelle, mobilité observée, fluidité sociale, déclassement, capital culturel, paradoxe d’Anderson Après avoir distingué la mobilité sociale intergénérationnelle d’autres
formes de mobilité (géographique, professionnelle), on se posera le problème de sa mesure à partir de l’étude des tables de mobilité sociale dont on soulignera à la fois l’intérêt et les limites. On distinguera la mobilité observée et la fluidité sociale et on mettra en évidence l’existence de flux de mobilité verticale (ascendante et descendante) et horizontale. On étudiera différents déterminants de la mobilité et de la reproduction sociale : l’évolution de la structure socioprofessionnelle, le rôle de l’école et de la famille.
Thème 2 : Intégration, conflit, changement social
2.1 Quels liens sociaux dans des sociétés où s’affirme le primat
de l’individu ?
Solidarité mécanique/organique, cohésion sociale Après avoir présenté l’évolution des formes de solidarité selon
Durkheim, on montrera que les liens nouveaux liés à la complémentarité des fonctions sociales n’ont pas fait pour autant disparaître ceux qui reposent sur le partage de croyances et de valeurs communes. On traitera plus particulièrement de l’évolution du rôle des instances d’intégration (famille, école, travail) dans les sociétés
contemporaines et on se demandera si cette évolution ne remet pas en cause l’intégration sociale.
2.2 La conflictualité sociale : pathologie, facteur de cohésion ou
moteur du changement social ?
Conflits sociaux, mouvements sociaux, régulation des conflits, syndicat On montrera que les conflits peuvent être appréhendés à partir de grilles de lecture contrastées : comme pathologie de l’intégration ou comme facteur de cohésion ; comme
moteur du changement social ou comme résistance au changement. On s’intéressera plus particulièrement aux mutations des conflits du travail et des conflits sociétaux en mettant en évidence la diversité des acteurs,
des enjeux, des formes et des finalités de l’action collective.
 
Lycée général et technologique Paul Cézanne – 19 Avenue J. et M. Fontenaille BP 10 005 - 13181 19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence – Responsable de publication : Jean-François Reynaud
Dernière mise à jour : mercredi 4 décembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille