Paul Cézanne
Lycée général et technologique
19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence
 

Programme de Sciences de gestion 1°STMG

jeudi 22 janvier 2015

Programme de Sciences de gestion 1°STMG

Thème : De l’individu à l’acteur
L’individu est un « être social » qui, par son travail et sa relation aux autres, contribue à ce que l’organisation devienne un collectif humain, construit culturellement autour de son objet social et mobilisé vers la recherche de la performance.
L’étude du thème vise à identifier les principaux phénomènes relationnels qui permettent de comprendre le fonctionnement d’une organisation. Elle permet d’expliquer comment la gestion appréhende l’activité humaine en tant que ressource pour l’organisation, à préserver et à rétribuer.
Questions de gestion
Notions
Contexte et finalités
Comment un individu devient-il acteur dans une organisation ? Individu : personnalité, émotion, perception, attitude, comportement

Communication interpersonnelle

Interactions individu-groupe : caractéristiques des groupes, identité et statut dans les groupes, référence et appartenance aux groupes

Interactions individu-organisation : cultures, normes, codes, rituels, attribution, représentations, stéréotypes

Phénomènes relationnels : relations formelles et informelles, argumentation et influence, relation d’autorité
L’individu, qui possède des caractéristiques propres, devient un acteur au sein de l’organisation par les relations formelles et informelles qu’il établit dans son activité de travail.
Il communique et interagit donc en permanence, en cherchant à la fois à affirmer son individualité tout en s’inscrivant dans l’action collective. C’est en partie de cette tension que naissent les phénomènes relationnels au sein des organisations.
À partir de scénarii, de vidéos, de jeux de rôles, de l’observation de situations de communication, de simulations orales, de l’analyse de pratiques technologiques, de l’exploitation de récits, d’articles ou de témoignages, l’élève est en mesure de :
- caractériser les comportements individuels au sein des groupes ;
- repérer ce qui, dans les relations, révèle la culture et les valeurs de l’organisation ;
- décrire, caractériser et analyser les situations de communication à partir de leurs composantes et des phénomènes relationnels qu’elles contribuent à développer.
L’activité humaine constitue-t-elle une charge ou une ressource pour l’organisation ? Activité de travail : conditions de travail, compétence et qualification

Évaluation et rétribution de l’activité humaine dans les organisations : indicateurs d’activité et de productivité, rémunération et coût du travail
L’individu, par son activité de travail, produit de la valeur et constitue ainsi une véritable ressource pour l’organisation. La gestion de cette ressource nécessite de la préserver, de l’évaluer et de la rétribuer en relation avec ses contributions, dans une recherche de performance.
À partir de données sociales et comptables simplifiées, de curriculum vitae, de documentation professionnelle l’élève est capable de :
- distinguer l’approche par la qualification de l’approche par compétence ;
- mesurer l’activité de travail à l’aide d’indicateurs pertinents ;
- évaluer le coût du travail ;
- établir un lien entre les conditions de travail et le comportement des membres de l’organisation.

Thème : Information et intelligence collective
Pour l’organisation, l’information est le vecteur de la communication, de la coordination et de la connaissance, tant dans ses relations internes que dans ses relations avec ses clients, usagers et partenaires. Le système d’information structure l’organisation et prend en charge la diffusion et le partage des informations entre les acteurs. L’environnement de travail numérique offre des opportunités nouvelles de collaboration par l’intégration des compétences, la production d’informations et de connaissances, constitutives d’une véritable « intelligence collective ».
L’étude du thème vise à appréhender le rôle majeur de l’information dans les processus de gestion, les opportunités et les risques que génèrent les formes et modalités de communication et de collaboration avec le numérique, l’impact de l’informatisation des processus de gestion.
Questions de gestion
Notions
Contexte et finalités
En quoi les technologies transforment-elles l’information en ressource ? Donnée, information et connaissance

Rôles, accessibilité et valeur de l’information

Information et communication interne et externe

Système d’information (SI) dans l’organisation :
acteurs et rôles, SI des métiers (ressources humaines, comptabilité, marketing), applications et services
Dans les activités de gestion, l’information est à la fois source et résultante de l’action individuelle et collective. Les systèmes d’information (SI) concourent à en faire une ressource stratégique pour toute organisation.
À partir de l’utilisation effective d’un environnement numérique, en particulier dans le cadre de l’étude des thèmes du programme, l’élève est capable de :
- repérer l’origine d’une information et les étapes de sa transformation (de la donnée à l’information, de l’information à la connaissance et à sa transmission) ;
- mesurer le rapport information /communication dans le contenu d’un message ;
- décrire les services rendus par le SI aux divers métiers de l’organisation ;
- comparer les fonctionnalités des outils et services disponibles ;
- situer le rôle des acteurs et des applications du SI dans un processus de gestion donné.
Comment le partage de l’information contribue-t-il à l’émergence d’une « intelligence collective » ? Applications et usages des Tic dans les organisations :
e-communication, partage de l’information, collaboration, communautés en ligne et réseaux sociaux
À l’échelle de l’organisation, comme à celle de la société, les Tic offrent de nouvelles formes de collaboration et de coopération. La maîtrise des conditions d’élaboration et d’utilisation de l’information collective est un enjeu pour les organisations.
Dans le cadre d’activités au sein d’une organisation, réelle ou simulée, et à partir de l’utilisation effective d’un environnement de travail collaboratif, l’élève est capable de :
- se situer dans un environnement numérique (rôles, droits, responsabilités) ;
- appréhender la variété des usages et des impacts ;
- évaluer sa contribution personnelle à la construction de l’information collective.
Les systèmes d’information façonnent-ils l’organisation du travail au sein des organisations ou s’y adaptent-ils ? Processus : nature et représentation

Progiciels de gestion dans les métiers de l’organisation : approche fonctionnelle, gestion de processus et flux de travail (workflow)

e-commerce

Travail à distance
Par leur rôle structurant, les systèmes d’information contribuent à modeler l’organisation et peuvent déterminer des modes de fonctionnement rigides et contraignants.
À partir d’exemples réels et à partir d’une mise en situation qui exploite un outil logiciel, l’élève est capable de :
- identifier les différentes étapes d’un processus de gestion et d’en schématiser l’enchaînement ;
- repérer les effets de l’automatisation des activités de gestion sur la circulation de l’information, l’organisation du travail et le rôle des acteurs.

Thème : Gestion et création de valeur
L’organisation, que ce soit une association, une administration ou une entreprise, ne peut pas fonctionner sans la mise en œuvre de processus de gestion assurant la coordination de l’action des acteurs, son contrôle et son évaluation, en vue d’atteindre les objectifs poursuivis.
L’étude du thème vise à appréhender en quoi et comment la gestion permet, dans un environnement source de contraintes et d’opportunités, la réalisation de l’objet social de l’organisation (sa finalité) en créant de la valeur de différentes natures à partir de la mobilisation et de l’allocation de ressources rares.
Questions de gestion
Notions
Contexte et finalités
Une association, une organisation publique, une entreprise peuvent-elles être gérées de façon identique ? Objet social

Environnement

Production de l’organisation : biens, services, services associés

Marchés, échanges marchands et non marchands

Processus de gestion : acteurs internes et externes, activités, flux, stocks

Mobilisation et allocation des ressources

Clients, usagers

Fournisseurs, prescripteurs
Chaque organisation se caractérise par un objet social et un environnement que la gestion appréhende à travers des processus. Certains sont communs aux différents types d’organisation alors que d’autres nécessitent d’être adaptés.
À partir de l’étude de situations d’organisations concrètes et variées, l’élève est capable de :
- représenter l’activité d’une organisation à l’aide d’un schéma simple caractérisant les acteurs, leur activité et les flux ;
- distinguer les types de ressources et leurs emplois dans l’organisation ;
- mettre en relation des choix de gestion d’une organisation (sociaux, commerciaux ou financiers) au regard des caractéristiques de son environnement et de son objet social.
Comment la gestion d’une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? Valeur sociale, création et répartition de la valeur ajoutée, taxe sur la valeur ajoutée

Valeur financière :
- fondée sur le revenu (à partir du compte de résultat)
- fondée sur le patrimoine (à partir du bilan financier)

Valeur perçue : image de marque, notoriété, satisfaction, qualité
Les processus de gestion concourent à la création de différentes formes de valeur : valeur fondée sur le revenu (approche en termes de flux), valeur fondée sur un patrimoine (approche en termes de stocks), valeur perçue, valeur sociale.
À partir de l’étude comparative de différentes situations d’organisations concrètes, l’élève est capable de :
- caractériser les différents types de valeur et de les mettre en relation avec les attentes d’acteurs ;
- utiliser un bilan et un compte de résultat pour repérer la valeur financière produite par une organisation (principalement une entreprise) ;
- utiliser des indicateurs simples pour repérer la valeur perçue produite par l’organisation ;
- repérer (à partir de la notion de valeur ajoutée) les compromis réalisés pour répondre aux attentes des acteurs, du fait des contraintes de ressources et de création de valeur (valeur ajoutée) ;
- décrire le mécanisme de la taxe sur la valeur ajoutée pour une organisation donnée.

Thème : Évaluation et performance
La performance d’une organisation s’apprécie au regard de son objet social, de ses objectifs, des attentes des acteurs et des contraintes de son environnement. L’organisation doit mesurer ses résultats, en assurer un suivi régulier et vérifier qu’ils sont en phase avec les objectifs poursuivis ainsi qu’avec l’évolution de son environnement. Elle doit analyser les écarts constatés et décider des éventuelles interventions correctrices.
L’étude du thème vise à appréhender comment la gestion propose des outils pour l’évaluation des résultats de l’organisation, suit et analyse les conditions de leur obtention et construit des indicateurs pertinents au regard de la performance attendue dans ses différentes dimensions.
Questions de gestion
Notions
Contexte et finalités
Qu’est-ce qu’une organisation performante ? Performance organisationnelle : efficacité et efficience

Performance commerciale : fidélité, chiffre d’affaires, part de marché

Performance financière : rentabilité, profitabilité, dividendes, autofinancement

Performance sociale : bilan social
L’analyse de la performance de l’organisation doit être envisagée dans ses diverses composantes, c’est-à-dire en établissant un lien entre les résultats obtenus et les aspirations des différents acteurs. Il s’agit d’envisager comment ces aspirations sont traduites en termes d’indicateurs et comment la performance de l’organisation se situe par rapport à d’autres ou comment elle évolue dans le temps.
À partir de l’observation de situations d’organisation concrètes et d’informations qualitatives et quantitatives données, extraites notamment d’un tableau de bord, l’élève est capable de :
- identifier les principaux indicateurs pertinents pour apprécier la performance de l’organisation ;
- effectuer des comparaisons dans le temps et dans l’espace pour situer la performance d’une organisation ;
- repérer, dans une organisation, en quoi les aspirations des différents acteurs peuvent constituer des contraintes et/ou des opportunités dans la recherche de la performance.
Les décisions de gestion rendent-elles toujours une organisation plus performante ? Prix, coût, marge

Qualité (biens et services)
Les décisions de gestion peuvent être orientées vers l’amélioration de la performance de l’organisation. Cependant, dans un contexte de ressources limitées, l’amélioration de certains indicateurs pourra induire que d’autres se dégradent. Les décisions prises illustrent la nécessité de réaliser des arbitrages.
En s’appuyant principalement sur des outils de simulation, l’élève est capable de :
- analyser la relation entre le coût et le prix d’un produit ou d’un service ;
- analyser la relation entre le prix, le coût et le niveau de qualité d’un produit ou d’un service ;
- analyser comment en privilégiant certains indicateurs de performance (ex. chiffre d’affaires) d’autres indicateurs peuvent être dégradés (ex. rentabilité).

Thème : Temps et risque
Gérer c’est prévoir et anticiper et donc prendre des risques. La recherche de l’efficacité en gestion, quelle que soit l’organisation considérée, ne peut se résumer au choix de la bonne méthode ou de la bonne technique. Elle prend nécessairement en compte deux facteurs indissociables de toute décision : le temps dans ses différentes dimensions (délais de réaction, durée de mise en œuvre, etc.) et le risque associé (pour les acteurs internes et externes de l’organisation).
Chaque acteur de l’organisation, au niveau de responsabilité où il intervient, prend des décisions dont la pertinence et l’efficacité sont dépendantes, non seulement de la qualité de l’information utilisée, mais aussi de la prise en compte du temps et du risque.
L’étude du thème vise à mettre en évidence l’importance de l’intégration du temps dans les décisions de gestion et du recours aux moyens de limiter les conséquences des risques identifiés par les acteurs de l’organisation.
Questions de gestion
Notions
Contexte et finalités
La prise en compte du temps modifie-t-elle la décision ? Horizon et période

Actualité et pérennité de l’information, veille informationnelle

Prospective en matière d’activités : enquête, budget, seuil de rentabilité

Actualisation des flux financiers

Outils de planification et de gestion du temps
L’horizon de l’organisation est ordonné en termes échelonnés : court, moyen et long terme avec des niveaux décisionnels différents (de l’opérationnel au stratégique) et des degrés variables quant à la valeur de l’information disponible.
Par ailleurs, le découpage du temps en périodes au sein d’une organisation est lié à différentes contraintes : institutionnelles (durée du travail, publication des résultats, etc.), sectorielles (fluctuations saisonnières, longueur du cycle de production, ouverture des marchés, etc.), technologiques.
Pour mieux faire face aux contraintes temporelles, l’organisation peut utiliser des outils et méthodes d’aide à la prévision et à l’homogénéisation de la valeur par rapport au temps.
À partir de l’étude de situations d’organisations concrètes et variées et d’outils de simulation, de résultats d’enquête, l’élève est capable de :
- expliquer en quoi le temps est source d’incertitude ;
- identifier, en lien avec le contexte proposé, les temps caractéristiques de l’organisation ;
- repérer l’importance de la valeur de l’information pour prendre des décisions pertinentes ;
- repérer, dans une organisation, en quoi des décisions prises à un instant peuvent affecter sa performance dans le futur ;
- utiliser des données prospectives pour repérer l’incidence d’une évolution de l’activité d’une organisation sur son résultat (seuil de rentabilité) ;
- utiliser des données prospectives pour repérer l’incidence d’une évolution de l’activité d’une organisation sur sa trésorerie (démarche budgétaire).
La recherche de l’amélioration de la performance comporte-t-elle des risques ? Facteurs externes : évolution de la demande, cycle de vie obsolescence, rupture technologique, approvisionnement

Facteurs internes de risque, liés aux décisions de l’organisation
La recherche de l’amélioration de la performance peut s’accompagner voire générer des risques pour l’organisation. Leur prise en compte nécessite d’en identifier les origines : celles liées aux aléas et celles liées aux temps.
Les organisations s’adaptent en mettant en place des modalités de gestion des risques permettant d’en limiter les conséquences.
En s’appuyant sur des informations concrètes (témoignages de dirigeants d’organisation, récits d’entreprise, etc.) et des outils de simulation, l’élève est capable de :
- repérer les risques externes auxquels les organisations sont confrontées ;
- repérer les risques induits par une décision dans un contexte organisationnel donné ;
- apprécier l’incidence du risque sur la performance de l’organisation, notamment en utilisant des données probabilisées appliquées à une situation de gestion.
 
Lycée général et technologique Paul Cézanne – 19 Avenue J. et M. Fontenaille BP 10 005 - 13181 19 Avenue J. et M. Fontenaille 13100 Aix en Provence – Responsable de publication : Jean-François Reynaud
Dernière mise à jour : dimanche 8 décembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille